Lorsque Nepenthes présente sa collection automne-hiver 2011, elle ne fait pas comme tout le monde.

Nepenthes drague le hipster new yorkais en shootant sur son lieu de vie et le fait fantasmer sur l’imagerie du clochard avec un lookbook à base de cartons et de rubans adhésifs. T’as l’impression d’être dans les coulisses, limite t’as envie de dire en te grattant le menton « Ecoute Ryan, jcrois que ta série n°2 manque de profondeur de champ mais peu importe c’est toi l’artiste hein! ».
Bizarement ça marche, et les vêtements sont beaux alors pourquoi faire la fine bouche?