Dans la vie, il y a les gens normaux, ceux qui vivent dans la vraie vie et qui ont des jobs normaux. Puis, il y a les autres, les acteurs/trices, les comédiens/nes, les chanteurs/euses et les MANNEQUINS.

Les mannequins femmes suscitent l’envie, le désir, l’excitation chez les hommes, non ! C’est faux ! Ce qui est vrai c’est que les femmes le croient car elles-même ressentent ces choses bizarres pour ces créatures des podiums. Il est vrai qu’un bon nombre de magazines féminins présentent ces individus d’une autre planète avec tout plein de jolis vêtements sur elles. Ces mannequins sont de plus en plus jeunes (entre 14 et 18 ans) et sont par conséquents de plus en plus filles et de moins en moins femmes. Deux citations résument bien ma pensée sur le décalage entre les fantasmes réels masculins et ceux que les femmes nous attribuent. Un individu de type féminin : « De toute façon je vois bien que je te fais rien, c’est clair je suis pas un mannequin ». Un de type masculin « Et c’est tant mieux ! ».

 

Pourquoi les garçons n’aiment-ils pas les mannequins ?

 

  • Parce que les garçons aiment, entre autres, les fesses et les seins
  • les vêtements mettant en valeur la femme, oui, l’inverse, non.
  • La beauté est une question de proportions certes mais les ponts en sont plein et ça me fait rien un pont.
  • Parce qu’on ne vous le dira peut être jamais mais vous vous habillez mieux.
  • Elles ont 15 ans !!!

 

(Prière de ne pas souffler sur les mannequins)

Il est bien évident que je ne place pas tous les mannequins à la même échelle et lorsque je parle de ces personnes j’évoque surtout une majeur partie d’entre elles, celles qui ont de gros contrats sous le bras. Si tu es mannequins à Lyon pour deux magasins et un photographe pervers de banlieue, saches que tu as la chance de ne pas être visée par cet article alors ne m’insulte pas en verlan.

 

Pour terminer, si l’on ne fait qu’habiller les mannequins, alors une vraie fille…