Avertissement : Ce billet peut paraître par la forme et/ou le contenu quelque peu absurde. Son absence de sens apparent peut créer de l’agacement chez les plus pragmatiques d’entre vous. Ainsi je me dois de souligner que cette absurdité ne l’est pas vraiment au fond et ce n’est pas Ionesco qui nous dirait l’inverse.

Depuis quelques années, la mode s’intéresse au petits budgets ainsi le low coast s’inscrit dans le style. En effet, alors qu’avant (quand c’était jadis, autre fois) tu avais le choix entre les  vêtements dits de marque ou ceux des supermarchés avec des stylings hors propos, maintenant tu peux accéder à la touch pour quelques euros parce que le low coast n’oublie pas de se doter d’un bureau de style. Ouais gros.

Le phénomène est tel que deux grandes marques sortant du lot : l’une est grande et blonde et du nord, l’autre est brune et aime la corrida (les clichés c’est la vie) arrivent à rendre la France schizophrène en lui permettant d’acheter pas cher et à la mode alors qu’elle voudrait conserver ses emplois en ne consommant que 100% français. Par conséquent, « Je » (le narrateur interne qui est par ailleurs français) veux garder les emplois en France mais les produits qui me sont proposés sont trop chers pour ma comptabilité de pauvre alors j’arrête de manger, non, mieux, je vis nu. « Je » aime beaucoup trop les vêtements même si les écrans plats ne le déplaisent pas.

En France le temps n’est pas clément toute l’année alors je rassemble mes économies et je pars dans un pays chaud comme ça je pourrai vivre nu et je n’achèterai plus de low coast. Si je pars, je ne suis plus en France, du coup comment ferai-je pour soutenir l’économie de mon pays ? Je reste en France. Merde.

Les vacances au soleil pour les pauvres que nous sommes.

Tout ce cheminement pour en arriver à une tendance estivale que je m’apprête à vous décrire en trois mots maximum : Magnum, Hawaï, vacance, chemise et le troisième mot ; palmiers. Ne pars pas nu, reste en France avec des vêtements qui te font voyager puisque c’est ce que tu désires. Au passage, deux grandes marques, l’une suédoise et l’autre espagnole proposent ce genre d’accoutrement de plage pour rester à la maison, ils répondent à une demande, ça te fait sens ?

Merde.

N’oublie pas ton magnesium.